VOTE | 203 fans

Le cartel HypnoSeries a besoin de toi !
Rejoins-nous sans attendre

zozelie10

Nous sommes le 31 décembre, il est exactement 13h07. En ce moment précis, chacun songe au soir, à la nouvelle année comme horizon, à ses bonnes résolutions.
Certains retardataires sont encore à se demander ce qu'ils vont porter ou bien manger le soir même. D'autres ont tout planifié depuis des mois.
Quoi qu'il en soit, le cœur de tous est à la fête, et la tête est tournée vers l'avant, vers la nouvelle année.
Tous? Non.
     
Une vingtaine de personnes n'est pas incluse dans ce "tous". Ces gens sont dans une salle terne, triste.
Leurs têtes ne sont pas tournées vers l'avant, mais regardent encore derrière. Tous pensent à la raison pour laquelle ils sont là, entourés de quasis inconnus au lieu d'être avec familles et amis.
 
Pour la troisième fois en moins d'une semaine, ils vont reparler d'une journée qu'ils voudraient bien oublier.
"Vive la thérapie de groupe" pense Ray Barnett, les traits tirés, le regard triste. Lui, il avait tout planifié.
Il devait demander en mariage Neela Rasgotra, la fille dont il était amoureux depuis maintenant trois ans, lors du réveillon de Noel.
Si tout c'était bien passé, ils auraient dû être quelques part entre les cimes blanches des Alpes, fraîchement fiancés et heureux. Seulement, pour tout le monde ici, rien n'est allé comme prévu.


                                * * * * * * * * * * * *
       Lundi 24 décembre, 08h03.

Ray Barnett venait juste d'arriver au Cook County, son lieu de travail, lorsque Luka Kovacs l'interrompit.

 -En retard!
 -Je sais, je me repassais simplement tout dans ma tête pour ce soir et je n'ai pas vu l'heure.
 
Kovacs, au courant de ce que préparait Ray, acquiesça et lui souhaita bonne chance avant de s'éloigner.
En effet, c'était le grand jour pour le rockeur, ce soir, il fera sa demande à Neela. Cette nouvelle année s'annonçait excellente. Il allait pouvoir être heureux avec la femme qu'il aimait. Il songeait aussi à fonder une famille, peut être pas dans l'immédiat, mais il y pensait.


                              * * * * * * * * * * * * * 

Gerard Leto commence à s'agiter sur sa chaise, signe de nervosité qu'il n'avait pas il y a une semaine. C'est plutôt quelqu'un de calme, de posé. Généreux aussi, il est arrivé
il y a une semaine au County avec sa fille, âgée de six ans, pour effectuer un don du sang.
On lui a toujours dit, il est trop gentil. Sa mère le lui disait souvent : "Un jour, ta gentillesse te joueras
des tours". Ce jour là était arrivé.

                              * * * * * * * * * * * * * * * 
      Lundi 24 décembre, 09h02.

 -Jude, tu te caches les yeux si tu as peur hein?
 -Papa, je suis grande maintenant!
Gerard et l'infirmière sourirent. Jude est la chose la plus formidable qu'il soit arrivé à Gerard. La mère de la petite est morte en lui donnant la vie. Depuis, il ne vit que pour elle, c'est son rayon de soleil. Sans elle, il deviendrait fou.


                            * * * * * * * * * * * * * * * * 
                
Enfin, la thérapeute entre dans la pièce. Le moment que tous redoutent est là. Elle s'installe et balaye la salle
de son regard compatissant. Ce que Ray peut détester ce regard, c'est juste faux.
 -Premièrement, parlons encore une fois de comment cela a commencé. Vous vous en souvenez?
Si Ray, Gerard et les autres s'en souviennent ? Evidemment...
   
                                * * * * * * * * * * *
Lundi 24 Décembre,10h07:
 

Ray venait de finir sa consultation avec un patient. Il se dirigeait à présent vers l'accueil pour y déposer le dossier lorsqu'il bouscule
 une petite fille, d'environ 5-6ans. Un homme, vraisemblablement le père de la petite, se confondit en excuses:
 
 -Oh! Excusez-la, ma fille est quelques fois un peu distraite.
 -Non non, je...
La voix de Ray fût alors recouverte par une autre voix, plus forte:
 -Que personne ne bouge ou je tire!
Les deux hommes, à l'instar des autres personnes présentes, firent volte face et virent la source de la menace: un homme, au visage fou mais déterminé se tenait dans l'embrasure de la porte, armé.
 
                             * * * * * * * * * * *
 -Bien, poursuit la thérapeute. Vous deviez sûrement avoir un tas de questions à ce moment là non ? Lesquelles?
  
Après un moment d'hésitation, une jeune femme dont le visage fait penser à celui d'une poupée de porcelaine prends la parole:
 
 -Je me suis demandée, pourquoi faisait-il cela? Parce que, pour moi, seulement les banques étaient susceptibles d'être prises en otage, pas les hôpitaux.
 
 -Avez vous su pourquoi?
 -Oui, peu de temps après son arrivée...
 
                               * * * * * * * * * * * * *
 
  Lundi 24 Décembre,10h37.
 
 
L'homme avait fait s'asseoir tout le monde de manière à ce qu'il puisse garder un oeil sur chacun d'entre eux. Gerard était assis en tailleurs, la tête de sa fille posée sur son épaule. Ray était assis plus loin, entre Neela et Franck, le récéptionniste. Le malfaiteur se dirigea d'ailleurs vers celui-ci.
 
 -Toi, prends moi le dossier de Lindsay James, elle est venue ici il y a exactement un an.
  
Franck regarda Ray et celui-ci comprit: Si l'homme tenait réellement au dossier, ils allaient tous pouvoir sortir d'ici: les archives se trouvaient en effet un étage plus haut, ce qui veut dire que Franck allait pouvoir alerter du monde. Le réceptionniste se levait lentement et le malfaiteur l'observait sans ciller. Celui-ci, lorsqu'il vit son otage se diriger vers l'ascenseur s'écria:
 
 -Hey! Où tu vas comme ça hein?
 
Le teint blême, Franck répondit:
 
 -On ne conserve pas les dossiers des patients ici, mais à l'étage.
 -Très bien, alors reviens t'asseoir.
 
Franck hésita un instant, devait-il tenter le tout pour le tout pour tous les sauver ou bien obéir à cet homme qui les retenait prisonniers ? Ce cours instant n'a pas échappé au malfrat et sa réaction ne se fit pas attendre: il tira un coup de feu au hasard parmi ces otages.
 
 -Un autre avertissement ?
 
Terrifié et se sentant affreusement coupable, Franck revint à sa place, en espérant que personne ne soit blessé. Malheureusement, quelqu'un l'avait été: Neela. Par chance, la balle s'était logée dans son épaule, ce qui ne mettait pas ses jours en danger dans l'immédiat. Il fallait juste que tout cela prenne fin rapidement.
 
                                  * * * * * * * * * * * *
     
En entendant le récit de la jeune femme au visage de porcelaine, Ray se sent mal. Si seulement il n'avait pas bipé Neela pour un cas, en ce moment elle serait ici avec lui ou bien elle l'attendrait tranquillement à la maison, préparant le réveillon...
 
 -Continuez Mademoiselle, que s'est-il passé ensuite ?
 La jeune femme acquiesça puis reprit la parole.
 
 
                                 * * * * * * * * * * * * * *
 
  Lundi 24 Décembre, 10h42.
 
 
L'homme regarda ses otages d'un air un peu fou puis commença:
 
 -Puisque nous ne pouvons pas avoir accès au dossier, c'est moi qui vais tout vous expliquer.
 
Il pointa son arme sur chacune des personnes assises, ce qui eut pour effet de les rendre plus terrifiés qu'ils ne l'étaient déjà.
 
 -Mon nom est Tom James. James comme... Lindsay était ma femme. Elle est arrivée ici le 24 décembre 2006, il y a tout juste un an, à la suite d'un accident de voiture. Et...Elle est morte.
 Les médecins ont dit qu'elle avait pris de la drogue et que c'est donc cela qui a accéléré le processus. Ils n'ont rien pu faire à ce qu'ils m'ont dit.
Balivernes! Ma femme n'était pas une junkie.
A cause de ces médecins, tout le monde pense le contraire. C'est pour cela que je suis ici, pour qu'on arrête de salir sa mémoire et que la vérité soit enfin rétablie.

     

Une jeune femme blonde prit alors la parole.
 
 -J'étais l'infirmière présente sur le cas de votre femme et je peux vous assurer que les médecins ne se sont pas trompés. Les analyses ont montré bien clairement des traces de drogue dans l'organisme de votre femme.
 
 -La ferme! Vous mentez ! Ces tests ne sont pas dignes de confiance!
 
 -Ces tests disent toujours la vérité, votre femme...
 
 -MA FEMME N'ETAIT PAS UNE DROGUEE!
 
- S'il vous plaît Monsieur, juste, calmez vous.
 
A ce moment là, tous virent qu'il ne se calmerait pas: son visage était déformé par la rage. Il tira alors à deux reprises sur la malheureuse puis dit d'une voix faible, comme pour se justifier:
 
 -Elle aussi mentait...
 
                                 * * * * * * * * * * * *
 
   La thérapeute ne semble pas décidée à abréger leurs souffrances et continue:
 
 -La jeune femme, celle sur qui il a tiré, vous la connaissiez ? Vous par exemple, vous n'avez pas dit un mot en trois séances, vous la connaissiez?
  
  Ray, visé par la question répond:
 
 - Oui, c'était Sam, une collègue.
 - Vous êtes donc allé à ses funérailles?
 - Oui, il y a trois jours.
 
Voyant que Ray ne dit rien de plus, elle change de cap.
 
 -A quel moment avez-vous eu le plus peur ?
 
Pour Ray, il n'y a aucun doute, c'était quelques heures après l'arrivée de l'homme.
 
                                   * * * * * * * * * * * * * *
        Lundi 24 Décembre, 13h47.
 
La tension était de plus en plus palpable, les otages perdaient un peu plus espoir au fil des minutes. Quelqu'un d'autre était mort, un homme. Tom lui avait tiré dessus à cause d'une remarque sarcastique. Plus personne n'osait bouger depuis.
Neela allait de plus en plus mal, même si elle tentait de faire paraître le contraire.
Ray s'inquiétait. Il décida de faire quelque chose afin d'améliorer un peu son confort, de toute manière il ne pouvait rien tenter de médical dans ces conditions. Cela n'échappa pas à Tom.
 
 -Tu veux que je l'achève maintenant ou j'attends un peu ? Éloigne-toi d'elle ?
 
Conscient qu'il ne bluffait pas, Ray capitula, mais l'homme avait déjà son arme sur la tempe de la jeune femme.
 
 -Tu ne crois pas qu'on devrait abréger ses souffrances?
 
Ray secoua la tête en signe de négation. L'homme cependant ne se retira pas et bougea son doigt en direction de la détente. L'espace de quelques instants, Ray se voyait déjà à l'enterrement de Neela. Heureusement, Tom en avait décidé autrement car il se ravisa et retourna à sa place initiale.
 
                               * * * * * * * * * * * * *
 
Pour Gerard, ce moment est arrivé quelques minutes plus tard.
 
                               * * * * * * * * * * * * *
 
          Lundi 24 Décembre, 13h58.
 

 
Jude commençait à être faible, son père le voyait bien.
Il fallait absolument qu'elle mange. Gerard prit alors son courage à deux mains et dit d'une voix qu'il voulait assurée:
 
 -Ecoutez Monsieur, s'il vous plaît, ma fille doit manger.
 
L'homme en question tourna le regard vers Gerard puis sur Jude. Ryan crût voir une lueur dans son regard, ce qui l'effraya au plus haut point. Tom s'avança puis s'accroupit auprès de la petite.
 
 -Tu as faim ?
 
La petite hocha timidement la tête.
 
 -Tu sais, ma femme, elle avait un enfant dans son ventre avant l'accident. Mais il n'a pas eu le droit de vivre. Alors pourquoi toi, tu y aurais la droit ?
 
Gerard sentit son coeur s'arrêter, pourvu que rien n'arrive à sa fille...
 
 -Tiens, une barre chocolatée.
 
Il joignit le geste à la parole  et tendit une barre chocolatée à la petite.
Décidemment, cet homme était instable. Il y a à peine une minute, on aurait dit qu'il allait tuer la petite...
 

Quand est-ce que cela allait-il s'arrêter?
 
 
                             * * * * * * * * * * * * * *
 
-Maintenant, parlez-moi de l'élément déclencheur, de ce qui vous a tous permis de sortir de là...
 
                              * * * * * * * * * * * * * *
 
    Lundi 24 Décembre, 17h02.
         
 
Deux personnes de plus étaient mortes. La fatigue et le stress pesait sur tout le monde, y compris Tom.
Jude était choquée, son père le voyait. Cela a commencé quand l'homme assis à coté d'elle s'est fait tiré dessus et est tombé, mort.
L'état de Neela quant à lui empirait. Elle était brûlante de fièvre. Pour Ray, s'en était trop. Sitôt qu'il tournait la tête, c'était une multitude de visages effrayés, de regards choqués immobiles, sur les corps gisant sur le sol. Il fallait que cela s'arrête.
 
Tom jouait nerveusement avec son arme Ray et Gerard l’observaient, guettant la moindre erreur de sa part. Ce qui arriva. Il fît tomber son arme et se pencha pour la ramasser.

L'occasion était trop belle: en même temps, les deux hommes se levèrent et se dirigèrent vers l'homme, pris au dépourvu.
          
Une bagarre commença. Franck se précipita vers le téléphone et composa le numéro de la police.
 

Tom réussit à se dégager de l'emprise des deux hommes et ramassa le revolver. Sans que personne ne puisse l'en empêcher, il porta l'arme à sa tête et tira.
 
Et puis des cris, des larmes et de la joie. Ils étaient libres.
 
 
                               * * * * * * * * * * * * * *
 
 
Libres, mais en fait, terriblement oppressés. Oppressés par les événements vécus une semaine avant. Terrifiés et coupables. Ils voient toujours les visages des personnes mortes, tuées sous leurs yeux. Si seulement ils avaient fait quelque chose...
 
Ils pensaient qu'une fois la prise d'otages passée, une fois sortis de ce calvaire, le reste serait simple. Ils pensaient que le pire était derrière eux. Ils avaient tort.
 
Parce que c'est l'après qui fait le plus mal, c'est la manière dont on guérit. Gerard et Ray ont tout deux l'impression d'avoir perdu la personne qui comptait le plus dans leurs vies.
 
Pas parce qu'elles sont mortes non, elles sont toujours là. Seulement, c'est comme si juste leurs corps sont ici.
 
Neela culpabilise, selon ses propres mots: "les chirurgiens sauvent des vies, ils ne sont pas censés ne rien faire lorsqu'un malade tue des innocents. C'est pas ce que j'ai fait. Alors, je ne suis peut être pas une chirurgienne". Malgré tout les efforts de Ray pour la faire changer d'avis, elle s'obstine et devient froide envers lui. Bien loin du réveillon de rêve qu'il avait imaginé...
 
Jude elle, ne dit plus un mot. Elle, qui avant était une enfant dynamique et tout ce qu'il y a de plus vivant, ne parle plus. C'est comme si elle s'éteignait, ce qui, par la même occasion, éteignait aussi son père. Il sombrait avec elle.
 
             
Alors maintenant, comment faire pour avancer? Ce soir, c'est le réveillon et une nouvelle année va commencer. Ils devraient être en train de tout préparer et au lieu de cela, ils se lamentent. Ils vivent au ralenti.
 
Comme si leurs esprits sont soudain connectés, ils pensent tous aux personnes qui sont entrés dans l'hôpital avec eux, mais n'en sont jamais sortis. Une vague de culpabilité les submergent alors. Comment rester la, à se morfondre alors que tout le monde n'a pas la chance ne serait-ce que de passer la nouvelle année?
 
Finalement, peut-être que l'après traumatisme c'est ça. Peut être qu'il faut juste se rendre compte qu'il y a pire et continuer à vivre, à avancer et à vivre pleinement.
 
Alors, dans un même mouvement, comme si la salle toute entière reprenait son souffle en même temps, chacun se lève de son siège et sors de la pièce avec en tête ce qu'ils doivent faire pour rattraper la semaine qu'ils ont perdus.
 
Ray part retrouver Neela, le réveillon de rêve ils l'auront, peut-être pas celui qu'il avait prévu au départ mais ils l'auront.
 
 Gerard lui, va commencer à se réveiller et à réveiller sa fille. Il va la retrouver et ne pas lâcher le morceau. Pourquoi tout gâcher à cause d'une journée ?
 
Parce que lorsqu'on dit nouvelle année, on dit nouveau départ et qu'un nouveau départ leur ferait du bien à tous. Parce que le mot qui prime en ce 31 décembre c'est l'espoir. Et que l'espoir, eux, comme toute le monde, ils en ont besoin.

Ecrit par Milie 
Ne manque pas...

Illustration pour le sixième numéro d'HypnoMag avec Graham Patrick Martin en couverture.
HypnoMag | Découvre le numéro 6 !

Le quartier The Good Doctor ouvre ses portes sur HypnoSeries
Nouveau quartier | Vidéo d'ouverture

Activité récente

Pendu
Hier à 20:05

Saison 9
15.11.2017

Sondage
02.11.2017

Saison 8
29.10.2017

Mark Greene
29.09.2017

Troy Evans
Hier à 00:46

Abraham Benrubi
15.11.2017

Le background
14.11.2017

Stanley Tucci
13.11.2017

Epidémies
11.11.2017

Actualités
Dinah Lenney

Dinah Lenney
Aujourd'hui, l'actrice Dinah Lenney (Alias  Shirley)fête ses 61 ans! On lui souhaite un joyeux...

Leslie Bibb

Leslie Bibb
Aujourd'hui, l'actrice Leslie Bibb (Alias  Erin Harkins)fête ses 43 ans! On lui souhaite un joyeux...

George Clooney de retour dans une série!

George Clooney de retour dans une série!
George Clooney jouera dans l'adaptation télévisée de Catch 22, dont il sera également le...

Christine Harnos

Christine Harnos
Hier, l'actrice Christine Harnos (Alias Jennifer Greene)fêtait ses 51 ans! On lui souhaite un joyeux...

Stanley Tucci

Stanley Tucci
Hier, l'acteur Stanley Tucci (Alias Kevin Moretti)fêtait ses 57 ans! On lui souhaite un joyeux...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
Partenaires premium
HypnoPromo

grims, Aujourd'hui à 08:36

Et si on fêtait Thanksgiving à la cour? Drôle d'idée bien sûr ! mais essayons juste de savoir pour quoi le roi Henry remercierait ?

grims, Aujourd'hui à 08:37

Nous vous attendons nombreux

choup37, Aujourd'hui à 15:18

Sondage, calendrier et nouvelle photo du mois sur HIMYM ^^

juju93, Aujourd'hui à 19:17

Sondage Halloween chez The L Word. Vous pouvez participer même sans connaître la série, tout est prévu ! Venez ! . Merci.

Spyfafa, Aujourd'hui à 21:43

Nouveau design sur le quartier Scandal ! ...Et il reste encore des minis pancakes pour l'inauguration de The Good Doctor !

HypnoBlabla

Zorrino, Aujourd'hui à 20:30

ok

Supersympa, Aujourd'hui à 20:31

11 pages la première^^

Supersympa, Aujourd'hui à 20:33

Et j'ai déjà une idée pour une 3ème et peut-être même une 4ème^^

Supersympa, Aujourd'hui à 20:35

En bref, j'suis chaud bouillant en ce moment^^

Zorrino, Aujourd'hui à 20:37

lol

Viens chatter !